Lycée Saint-Thomas d'Aquin Flers

Bien vivre ensemble pour bien apprendre
Au coeur de nos projets pédagogiques !
Des pratiques innovantes
Un cadre de vie agréable
Des lieux de vie adaptés et agréables
 
 

Bien vivre ensemble pour bien apprendre

Au coeur de nos projets pédagogiques !

Des pratiques innovantes

Un cadre de vie agréable

Des lieux de vie adaptés et agréables

edouard Elias les boat people de lAquarius

 

 

« Le sort des migrants sur l’océan Méditerranée »

« Pendant trois semaines Édouard Élias photographe journaliste, est parti en mer afin de trouver des bateaux qui fuyaient la Lybie ».

L’histoire

« Je n’étais pas sur un bateau de militaires. Je n’étais pas avec la force sociale. J’étais sur l’Aquarius, le bateau d’une ONG ». Pendant, trois semaines il était à la recherche des bateaux qui fuyaient la Libye, afin de recueillir des personnes, entre guillemets les sauver puis, les ramener en Italie.

Noir et Blanc

Édouard Élias a utilisé le noir et blanc sur ces photos de façon à donner à la mer sa place comme principale menace pour les migrants. Le champ de bataille de cet évènement là c’est la mer, et, c’est ce que ses clichés tentent de restituer auprès du grand public.

Il a donc essayé de montrer à quel point cet univers peut être oppressant et à quel point ces gens, qui ne savent même pas nager et qui n’ont presque jamais vu la mer, sont réduits à fuir. Parfois sous les balles parfois, sous la menace. « Peut-être que certains ne voulaient même pas partir. Mais, ils ont dû fuir. Ils n’ont pas eu d’autre choix que de monter sur ces petits canaux », témoigne – t – il.

« Quand on est en contact avec ces personnes-là, on se retrouve face à une situation mais qui est abominable. Ils sont déshydratés. Ils ont peur. Ils ne savent pas nager. Certains ont été battu avant. Des femmes ont été violées. Ils sont perdus », ajoute – t – il.

Le choix de cette couleur à pour but d’essayer de toucher le subconscient des gens

Témoignages

L’exposition boat people nous fait entendre la voix des migrants, une voix poignante

Ils disent : « quand nous sommes montés sur le canot, il faisait nuit. La nuit était très noir. Les passeurs sont restés sur la plage. Ils nous ont dit : « allez tout droit et vous rencontrerez vite les bateaux de secours qui vous amèneront en Italie ». Mais, ce n’est pas facile d’aller tout droit dans la nuit, enen mer il n’y a aucun repère, ni maison, ni arbre. Nous avons cru que nous allions mourir, beaucoup pleuraient, beaucoup priaient ''

***

Il dit : « en Lybie ils haïssent les noirs ».

Il dit : « je n’ai pas dit à ma mère que je partais, je lui ai téléphoné sur la route, elle pleurait ».

Ils disent : « si nous avions su ce qu’était la Lybie, nous ne serions jamais partis de chez nous ».

Il dit : « je veux faire des études ».

 

Edouard Elias par M. Puech

                  

Nanssy AHAMADA. &  Evodie SOGNI. BTS

L’exposition boat people d’Édouard Élias était présentée au Radar à Bayeux du 07/10 au 09/10/2016.

 

 

 

 

 

Cf. Photographies :

  • © Édouard Élias, Les boat-people de l’Aquarius.
  • Portrait d'Edourad Elias par M. Puech