Lycée Saint-Thomas d'Aquin Flers

Bien vivre ensemble pour bien apprendre
Des lieux de vie adaptés et agréables
Un cadre de vie agréable
Au coeur de nos projets pédagogiques !
Des pratiques innovantes
 
 

Bien vivre ensemble pour bien apprendre

Des lieux de vie adaptés et agréables

Un cadre de vie agréable

Au coeur de nos projets pédagogiques !

Des pratiques innovantes

Latifa Ibn Ziaten, la maman d'Imad tombé sous les balles d'un terroriste à Toulouse en mars 2012 est venue témoigner devant les élèves des niveaux premières, terminales et prépas le 29 septembre. Ce Temps fort s'inscrivait dans un cadre d'ouverture culturelle et religieuse et citoyenne en collaboration avec le Prêtre en lien avec la paroisse, le député-maire de Flers dont la mairie était le partenaire.

Temps fort à bien des titres tant il a suscité émotion, réflexion, questionnement chez les élèves et l'équipe. Ci-après le témoignage d'un professeur.

DSC01296 Copier 

Très chère Madame Ibn Ziaten,

Voici un an et demi, nous vous avons invitée à parler à nos élèves de Première et Terminale du lycée. Les attentats de 2015 et 2016, les propos haineux contre certaines communautés nous ont fait réagir de la nécessité de votre témoignage.
Merci, Madame, d'avoir répondu positivement à notre demande ce jeudi 29 septembre.
Vous êtes venue simplement, vêtue de ce foulard symbolisant votre deuil. Vous avez perdu un enfant, Imad, mort sous les balles d'un terroriste disant agir au nom de Dieu, un 11 mars 2012. Vous auriez pu crier votre colère, votre haine, en vouloir à la terre entière, mais vous nous avez délivré un message de Paix, d'Amour et de Pardon. Car vous avez pardonné à l'assassin de votre fils pour ce qu'il était, et vous demandez à Dieu de le juger pour ce qu'il a fait.
Vous nous avez rappelé combien le rôle des parents, des enseignants est fondamental dans la construction d'un enfant.  
Vous avez encouragé nos jeunes face à leurs responsabilités : saisir sa chance malgré l'adversité, bien travailler à l'école, être respectueux des autres, être ouvert en voyageant à travers les pays ou simplement dans les livres. Et avancer … en étant vigilant face aux sirènes des réseaux sociaux qui promettent une pseudo vie meilleure mais qui embrigadent et qui empêchent de réfléchir par soi-même.
Vous n'avez pas hésité à interpeller nos politiques sur l'insuffisance de mixité sociale pourtant essentielle à l'intégration.
Vous êtes musulmane, nous sommes (pour certains) catholiques. Des différences ? Peut-être, mais  tellement de points communs ! La Paix, le Partage, l'Amour et le respect du prochain, le Pardon … Et « religion » qui vient de religare en latin ne signifie-t-il pas relier ?
Merci, Madame, d'être aussi disponible pour tous ces jeunes que vous rencontrez à travers la France et qui ont « un vide d'amour » par manque d'attention d'une mère ou d'un père.
Merci, Madame, de redonner espoir à tous ces jeunes en leur disant qu'ils sont « les lumières de demain ».

Madame, vous nous avez touché au plus profond de notre cœur. Nous souhaitons devenir aussi des ambassadeurs de la Paix.
Madame Ibn Ziaten, vous êtes une grande Dame.

A très bientôt